Strasbourg-Naplouse,
Une nouvelle étape dans le voyage
des kits de survie artistique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un projet en partenariat avec l’association le « parlement des arts » et David Hurstel, artiste strasbourgeois, l’école des beaux arts de Naplouse en Palestine, les Libraires De l’Éducation et le CROUS de Strasbourg
http://www.najah.edu/

 

Zone de Texte: LE PARLEMENT DES ARTS


 Le Projet  Yalla On y va !

Qui sommes-nous ?

Nous sommes un groupe de quatre étudiantes en relations internationales de l’ITI-RI (institut de traducteurs interprètes et relations internationales) de l’université Marc Bloch à Strasbourg. Notre groupe est international puisqu’il est composé d’une française, Anna, d’une espagnole, Maria-Teresa, d’une colombienne, Vanessa, et d’une palestinienne, Yasmine.
Nous avons rencontré David Hurstel, un artiste strasbourgeois, qui nous a parlé de sa démarche artistique autour des « kits de survie artistique ». Motivées par cette démarche, et par l’envie de faire un acte citoyen d’échange, nous avons eu envie de réaliser ce projet entre Strasbourg et Naplouse.

Description du projet

Dans le cadre du projet Yalla On y va !, nous avons choisi de mettre en place un échange artistique entre des étudiants et artistes Strasbourgeois et La faculté des Beaux-Arts de l’Université An-Najah de Naplouse, ainsi que des artistes palestiniens.
 
La démarche artistique de David Hurstel, appelée les « kits de survie artistique », est à l’initiative de l’association « le parlement des arts ». David propose à des artistes de « servir l’imaginaire collectif » et de permettre à chacun d’assurer sa survie mentale, dans un contexte où les préoccupations matérielles priment sur les préoccupations spirituelles. Les kits de survie artistique permettent donc à chacun de s’exprimer sur un sujet qui lui tient à cœur, qui lui permette d’assurer la nourriture de son esprit.

Mais, un kit de survie artistique, qu’est-ce que c’est ?
« Le kit de survie artistique se réalise dans une boite de 30 cm par 15 cm (le même format pour tous) dans laquelle on mettra tout ce dont on a besoin pour la survie de notre esprit, se redonner de l'inspiration ou retrouver ce qui nous a bercé dans notre enfance, plus simplement se sentir mieux dans les moments difficiles, ou encore raconter des situations intenables, fait de société, guerres, famine…etc. »
(David Hurstel. www.kitdesurvieartistique.org)

Pourquoi faire des kits partout dans le monde ?
« Permettre au kit de survie de voyager est une action qui favorise la découverte à travers des artistes, de l'âme et de la culture de chaque pays. » Les kits de survie ont donc vocation à être créés et exposés dans de nombreux pays autour du monde. « L'un de nos buts est d'être réactif afin de donner à voir des kits qui correspondent à une survie artistique au cœur de l'actualité mondiale. »  Des kits ont déjà été réalisés par exemple en 2003 à Londres au sein d’un collectif d’artistes opposés à la guerre en Irak.

Pourquoi faire des kits en Palestine ?
La Palestine, c’est un pays qui est au cœur de l’actualité mondiale, mais également des personnes qui déploient une énergie considérable pour continuer à vivre, malgré la difficulté de leur situation. Nous pensons que permettre un échange artistique favorise le dialogue et l’expression entre les peuples, au delà des échanges matériels et commerciaux.

Les kits en Palestine juillet- novembre 2007
1190276261Après la réussite de l’exposition sur Naplouse (plus de 1000 personnes étaient présentes). D’autres villes palestiniennes ont pris en main le projet :

Le retour des kits sur Strasbourg décembre 2007
Le retour des kits sur Strasbourg par le biais d’une exposition permettra de voir, comprendre le travail remarquable des artistes et des enfants des camps de réfugiés, de mieux comprendre aussi le problème politique et social qu’ils vivent au quotidien.
Des portraits filmés supporteront ces travaux, enfin les cartes postales réalisées pour l’occasion permettront de visualiser et d’emporter avec soi ces œuvres d’arts.
Le kit de survie prend tout son sens dans cette situation particulière de la Palestine et  leur permettre de voyager à Strasbourg et à travers le monde en général est une formidable opportunité pour tous ces artistes de se faire voir, de se faire entendre.

Contacts à Strasbourg :


Anna Forgue
Email : anita.forgue@laposte.net
Téléphone : 06 30 42 75 83

Maria Teresa Muñoz Burgos
Email: teresatrad@hotmail.fr
Téléphone: 06 78 29 66 29

Yasmine Shahroor
Email: yasmeensh@hotmail.com
Téléphone : 06 23 53 36 41

Vanessa Viera Giraldo
Email : vanessita311@yahoo.com
Téléphone : 06 64 64 98 30


David Hurstel : Directeur Artistique de l’association le Parlement des Arts
E-mail: parlementdesartsdavid@noos.fr
Téléphone : 03 88 32 63 09 /  Mobile : 06 66 27 62 30

Contacts à Naplouse :

Professeur Alma Azzoni
Professeur du département de fine arts à l’université An-Najah de Naplouse.
Email : alma_azzoni@yahoo.com
Téléphone : +972 599 764 041.
                       


Planning détaillé

31 Mai :                     ► Rencontre de David Hurstel avec les étudiants en arts pour le lancement de la création des boîtes sur Strasbourg, autour d’un buffet palestinien.

31 Mai- 27 Juin :     ► Création des kits de survie par des étudiants et artistes strasbourgeois.

28 Juin:                     ► Départ en Palestine de la coordinatrice Yasmine Sharhoor.

30 Juin :                   ► Empaquetage des boîtes dans les entrepôts des LDE.

14 Juillet :                 ► Envoi des boites réalisées par les étudiants strasbourgeois (20), des boîtes réalisées par les artistes à Londres, en Allemagne et à Strasbourg (30), ainsi que des boîtes vides à Naplouse (60) = 110 boîtes, par LDE, réceptionnées par le professeur Bilal Alshafi le 15 juillet à Naplouse.

6 Août :                     ► Présentation du projet aux étudiants des Beaux Arts de An-Najah

Août :                        ► Réalisation des boîtes par les étudiants de An-Najah ainsi que par des artistes palestiniens.

18 Août                     ► Départ de David Hurstel de Strasbourg. Vol Strasbourg/Tel Aviv, puis trajet Tel Aviv/Jérusalem. Réception de David Hurstel par Fadi Katan à Bethléem.

20 Août                     ► Arrivée de David Hurstel à Naplouse

25-27 Août               ► Montage de l’exposition à l’Université de An-Najah

27 Août                     ► Vernissage

27Août-15 sept       ► Exposition ouverte au public pendant 2 semaines

Planning prévisionnel Novembre 2007- Janvier 2008.

Novembre 2007 :   ► Retour de toutes les boîtes vers Strasbourg.

Décembre  2007 :   ► Exposition à Strasbourg.

Janvier 2007 :         ► Bilan.